Anahi Manuela Gonzales Jiminez

Qui suis-je

Résumer un parcours de vie en quelques lignes, je pense que c’est un des exercices les plus difficiles à faire. Il y a tellement de choses à raconter, tellement d’histoires, de rencontres, de raisons qui m’ont amenées à cet instant précis, c’est là toute la beauté de l’être humain.

Nous sommes tous des êtres multidimensionnels, complexes, et pourtant nous sommes tous tissés de la même matière. Au fond, nous ne sommes pas si différents.

Née en Belgique d’une mère belge et d’un père bolivien, j’ai grandi avec l’amour pour ces deux cultures. Pas toujours facile de trouver sa place et de forger son identité quand vous appartenez à deux continents si distincts.

Tout au long de ma vie, je vais être à la recherche de SENS. J’ai besoin de comprendre ce que je fais là, pourquoi je suis ici, pourquoi je vis ce que je vis.

J’ai fait plusieurs aller-retours entre l’Amérique Latine et l’Europe, je voulais m’imprégner de mes racines andines.

La musique, la nourriture, les gens, la joie de vivre, les paysages à vous couper le souffle. Sans oublier, la spiritualité, les montagnes sacrées, l’énergie de la nature, l’histoire de mes ancêtres, le chamanisme, et tellement d’autres choses encore.

A mon retour de voyage, je me confronte à une grosse remise en question, des problèmes familiaux, le décès de mon père, un travail trop stressant, des obligations qui m’enchaînent, et dans tout ça un sentiment de solitude et une impression que plus rien n’a de sens. Je me sens complètement perdue et je ne vois pas comment cela pourrait aller mieux.

C’est le début d’un Burn-Out qui durera presque 2 ans …

Cette période sombre a représenté pour moi « la longue nuit noire de l’âme » qui m’a permis de renaître à moi-même. A partir de là, je suis partie à « la recherche du sens perdu ».

Je me suis initiée avec mon oncle Milton Gonzales (chaman en Bolivie), à la voie du chamanisme. C’est un chemin qui m’a beaucoup appelée et que j’ai marché durant plusieurs années (Temazcal, cérémonies d’Ayahuasca, de Peyotl, de Kambo,…)

Je suis devenue Danseuse de la Lune, en participant à une cérémonie mexicaine (durant 4 années consécutives) qui renforce notre connexion à notre énergie féminine. Je me suis formée en tant qu’accompagnante du Féminin dans les processus sacrés et rituels avec l’école Carpa Lunar de Karina Falcon.

Je me suis également formée en tant que Kinésiologue, avec Philippe Bombeck, créateur de l’ortho-kinésiologie (« le Fil d’Ariane »).

J’ai suivi une formation de massage Shiatsu avec Cristina del Monaco, au centre paramédical Bervoets, appris des méthodes de canalisation ( « el metodo Amaranto » avec Gabriel Ametriel), et suivi plusieurs cours en communications.

Je finalise actuellement une formation certifiante en Constellations Systémiques et Familiales avec Hélène Huberty (Théâtre de l’âme).

Il y a encore tant de choses que j’aimerais partager avec vous. Je remercie l’école Musubi d’avoir donné vie à cet espace dans lequel nous pourrons nous rencontrer.

Lorsque nous commençons à réaliser que notre venue sur terre en tant qu’êtres humains est liée à une mission de vie, à une médecine que nous sommes venus partager avec le monde, notre vie commence à prendre un sens plus profond. Nous commençons à nous sentir à notre juste place. N’ayez pas peur de découvrir la vôtre…Osez exister pleinement.

Espace Kalima

Anahi gonzales jimenez

Certificats et attestation

  • Kinésiologie
  • Accompagnement du Féminin
  • Constellations Systémiques et Familiales
  • Cercles de parole
  • Formatrices

Tu as envie de rester en contact ?

Inscris-toi pour recevoir chaque mois du contenu génial dans ta boîte de réception (promis, un e-mail par mois pas plus).

cahier

Newsletter

 

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez les informations en primeur

Une newsletter par mois

 

Vous êtes bien inscrit à la newsletter!